Saperlipopote déménage !

Désormais, les nouvelles recettes de Saperlipopote seront déposées ICI (cliquez et suivez-moi !)

lundi 26 novembre 2007

Panais cotta

(... ou "Crème de panais , façon panna cotta")
Les leçons de français avec le petit Nicolas

Le petit Nicolas : « Dis, dis, maman : c’est quoi une ellipse ?
La mère : - Une ellipse, c’est lorsqu’on on oublie volontairement de mettre en avant certains éléments qui seraient logiquement nécessaires à la compréhension du texte.
Le petit Nicolas : - Comme quoi ?
La mère : - Par exemple : « Denis OLIVENNES, patron de la FNAC, vient de remettre un rapport au président de la République pour lutter contre le téléchargement illicite. ». Ce qu’on oublie de dire : la FNAC est un des plus gros vendeur de graveurs de CD-DVD.
Le petit Nicolas : - Ah ? c’est un peu comme prendre les gens pour des cons, non ?
La mère : - Ah non, mon chéri : ça, c’est une litote. »



La Recette ! La Recette ! La Recette ! La Recette ! La Recette ! La Recette ! La Recette !

Comme c’est la période des cadeaux, ce n’est pas une, pas trois, pas quatre mais deux recettes d’un coup ! Waouh, trop contents que vous êtes : panais à tous les étages.

Tagliatelles de Panais


Là, je n’ai pas trouvé (cherché) de blague foireuse sur le titre de la recette : concours ouvert…

Pour quelques personnes :
Des panais (de la dernière pluie)
Du vin blanc ou rosé
Un peu de beurre
De la crème fraîche épaisse, bien épaisse
(comme les brutes)
Des graines de pavot


1 – Epluchez les panais. 2 – Et comme vous êtes bien partis, continuez à la même allure afin de faire des tagliatelles. C’est dingue ! Vous allez arriver au cœur du panais, un peu moins ferme, que vous garderez pour la deuxième recette. 3 – Faites fondre les tagliatelles de panais dans une poêle avec le beurre à feu doux. 4 – Mouillez avec le vin et laissez réduire. 5 – Á 5 minutes de la fin de la cuisson, ajoutez la crème fraîche. 6 – Au moment de servir, saupoudrez artistiquement votre œuvre de graines de pavot.



Panais Cotta

La panna cotta, j’adôôôôôre. Alors pourquoi pas en salé ?

Pour les mêmes que tout à l'heure :
Restes de panais de la première recette
300 mL de lait
300 mL de crème liquide
4 g d’Agar-agar
Des graines de nigelle
(oui je sais, j’en met partout, mais quand on aime…)

1 – Faites cuire les cœurs de panais coupés en cubes dans le lait. 2 – Quand les cœurs sont tendres (ô), mixez le mélange lait-panais. 3 – Remettre à chauffer à feu doux et ajoutez la crème et l’agar-agar. Laissez cuire à feu doux jusqu’à épaississement. 4 – Ajoutez les graines de nigelle et disposez dans des ramequins individuels ou un saladier.

Idéal pour l’apéritif avec des petits gressins à l’épeautre (faire une pâte brisée avec une farine d’épeautre - torsadez des petits bâtonnets – cuisez – trempez dans la panais cotta - mangez !)

La cerise sur le gâteau…

Alors voilà : vous vous demandez tous et TOUTES ce que fait loulou dans sa cuisine, lorsqu’il ne cuisine pas, non ? Voici la réponse…. (sans rancune loulou ? perso, ça me fait mourir de rire...)

7 commentaires:

patoumi a dit…

Je suis bluffée par la panna cotta!

Ana a dit…

Le verbe Haut ! J'adore.... N'ayant pas ton talent de conteuse, je continue sur mes petites recettes... Ta panna cotta me laisse réveuse !

Alhya a dit…

je rafolle du panais! et je ne te dis pas ce que comporte cette simple phrase comme ellipse (du style j'en ai justement fait ce week end). Ma parole, m'en vais tester les deux, (mais surtout la deuz, la prem's je connais :))

Estèbe a dit…

Sacré Loulou, ce sens de la chorégraphue fruitière.

Mercotte a dit…

Tu m'enchantes avec ton humour heureuse d'avoir découvert ton blog !

mamapasta a dit…

les graines de nigelle, j'en mets partout, même dans les plates bandes, du coup j'en récolte des kilos....et rebelotte.
Le tagliatelles de panais, j'adopte,
le trempouilleur aussi

sylvie a dit…

miam ça m'a l'air bon tout ça, dès que je trouve du panais j'essaye !

Si vous avez des problèmes pour laisser des commentaires, n'hésitez pas à utiliser directement le mail indiqué dans mon profil...