Saperlipopote déménage !

Désormais, les nouvelles recettes de Saperlipopote seront déposées ICI (cliquez et suivez-moi !)

lundi 1 septembre 2008

Caponat'à ma façon

... ou "Caponata à ma façon"




Une recette toute trouvée pour celles et ceux dont la grande spécialité est d’oublier les plats sur le feu et de laisser adhérer de façon délicate les aliments au fond de la casserole, adhésion qui ne manque pas d’entraîner des réactions désolées de votre entourage - certes vous avez mis 5 casseroles hors de service en un mois, mais bon, ce n’est pas une raison pour en faire tout un plat, non ?
Cette recette ne souffrira pas d’une cuisson un peu poussée, le but n’étant pas non plus de ruiner vos casseroles. Juste un léger accrochage, une légère coloration brunie à la limite du brûlé qui viendra renforcer la saveur de l'aubergine. Cette fois-ci, votre négligence passera pour du génie.
La caponata est une recette sicilienne dons les 2 ingrédients principaux sont les aubergines et les câpres. Elle est traditionnellement sucrée-salée avec un ajout de sucre. Je n’en ai pas mis, ni de vinaigre comme dans la recette traditionnelle.


La plupart du temps la caponata est utilisée comme sauce. A l’image de la ratatouille, vous pouvez aussi la manger comme accompagnement d’un plat plutôt que comme une sauce. En même temps, chacun fait comme il le veut et c’est ce qui est bien.
J’ai utilisé des caprons qui sont les fruits du câpriers - alors que les câpres sont les boutons floraux c'est à dire qu'elles sont ceuillies avant la floraison- et se présentent la plupart du temps en saumure, sont de la taille d’une petite olive, avec une queue comme les cerises (rayon produits du monde de votre super-hyper-mégamarché).





Caponat'à ma façon



Pour 4 adhérents :
4 grosses aubergines
2 tomates moyennes
2 cuillères à soupe de caprons
(ou câpres)
1 petit oignon
1 grosse gousse d’ail
(ou 2 petites)
1 cuillère à soupe d’olives noires de Grèce
Huile d’olive




1 - Lavez les aubergines et découpez-les en petits cubes d’environ 1 cm de côté.
2 - Emincez les oignons puis les faire revenir dans une cocotte (ou poêle creuse) dans de l’huile d’olive avec les aubergines.
3 - Ajoutez les tomates découpées en cubes sur le même mode que les aubergines.
4 - Hâchez la gousse d’ail que vous ajoutez à la préparation.
5 - Ajoutez les caprons et les olives noires, puis réduisez le feu et laissez mijoter jusqu’à ce que les légumes soient compotés.
6 – Salez et poivrez à votre goût. Ou pas…

Pour accompagner la caponata, je vous conseille un petit verre de vin blanc doux qui fera merveille.


Vous pouvez utiliser cette caponata pour l'apéritif, froide à étaler sur des toasts de pain à la farine de sarrasin par exemple (que vous trouverez chez le boulanger Hardouin, place du Grand Marché à Tours). Et bien sûr comme d'une sauce sur des pâtes, du riz, du quinoa, etc...


Si vous aimez les plats relevés, n'hésitez pas à pimenter avec du piment de Cayenne (très brûlant) ou du piment d'Espelette (moins fort et aromatique).


Pour accompagner, le caviste orpailleur vous propose :

"Un accord de contraste est nécessaire pour accentuer le velouté de la chair délicate de l'aubergine et la fine acidité des câpres. Ici Minérale+ est à son aise puisque cette cuvée de Montlouis, fringant demi sec de l'année passée, vient par son soyeux enrober l'aubergine et par sa fougue soutenir les câpres.

Frantz Saumon, ancien technicien de l'Office National des Forêts, s'est reconverti sur le tard au métier de vigneron. Il signe des cuvées toujours précises et pointues, bandées comme un arc cheyenne, où le terroir montlouisien trouve une expression fidèle à sa réalité géographique grâce à un vrai respect de la vigne, de son environnement, et du vin qui en résulte. Dans un millésime difficile (un de ces fameux "millésimes de vigneron"), surtout après les riches 2005 et 2006, il fait partie de ceux qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu, en proposant des vins francs et directs, allumés d'un fruit vivifiant."


A ne pas manquer !


Une date à noter dans vos calendrier : le 21 septembre 2008, ce sera la 3e édition du Village Gourmand initié par l'association Convergences Bio qui aura lieu au pied du pont Wilson et de la guinguette sur les bords de Loire à Tours. Ce village regroupera des producteurs, restaurateurs, associations et professionnels de l'alimentation ayant une démarche locale, humaniste et écologique. J'y animerai un atelier du goût avec plein de petites surprises.

9 commentaires:

MaryAthenes a dit…

Tres sympa comme recette !
A essayer pour changer !

Webradio a dit…

Hello !

J'aime bien ton style !
Et j'aime bien Ton pseudonyme...

Eryn a dit…

J'adore ça ! Je peux en manger des kilos ... Sans en laisser à personne :p

senga a dit…

Une salade que j'aime beaucoup, fraîche et parfumée... quelle bonne idée le guaca... ïade !

Gracianne a dit…

Decidement, entre l'Estebe et toi, vous allez me faire craquer pour la caponata.

Hélène (Cannes) a dit…

Encore meilleure que la ratatouille ! J'adore la caponata !
Bises
Hélène

talonshautscacao a dit…

jamais gouté la caponata ni fait mais aujourd'hui j'ai vu 3 recettes et là, mes papilles commence à être chatouillées :-)

Mamzelle Gwen a dit…

Si maintenant on peu (presque) faire exprès de rater son plat et se régaler, j'achète !

choupie a dit…

Et bien moi je dis un grand, très grand merci parce que je sais enfin comment utiliser les aubergines que récoltées ce week end (j'aime bien la riste mais ça met des heures à cuire !!!).

Si vous avez des problèmes pour laisser des commentaires, n'hésitez pas à utiliser directement le mail indiqué dans mon profil...