Saperlipopote déménage !

Désormais, les nouvelles recettes de Saperlipopote seront déposées ICI (cliquez et suivez-moi !)

mercredi 17 septembre 2008

Des fleurs pour un mignon...

... ou "Filet mignon de veau à la fleur de coriandre et son risotto de gruau de blé"

Guide du consomma(c)teur dans la jungle des éthiques-quêtes

Il ne s'agira pas ici d'étiquettes parceque les produits dont je parle n'en ont pas mais de réglementation.
Dans la vie il y a des choses que l’on a le droit de faire et d’autres pas. Par exemple, réglementairement, un concombre courbé n’est pas considéré comme commercialisable car un concombre, c’est bien connu, doit être droit, tout droit. Beaucoup de fleurs ne sont pas non plus réglementaires car elles ne sont pas au catalogue. Oui parce qu’il y a un catalogue officiel des espèces et des variétés qui définit celles qui sont autorisées à être commercialisées et celles qui ont été recalées au casting n’ont plus qu’à rester pleurer au fond du champ ou être oubliées.
Allez y jeter un coup d’œil, c’est très intéressant : on y apprend notamment que certaines variétés anciennes sont acceptées pour la culture « amateur » mais pas « professionnelle » autrement dit, elles ne peuvent pas être commercialisées. Idem pour les fleurs, qui sont considérées comme ornementales pour beaucoup et non comestibles, même si elles le sont...

Celui qui n’a pas un petit bout de jardin pour y faire pousser quelques légumes recalés et qui souhaite en acheter pour se faire du bien, ne peut pas le faire par absence d'autorisation de commercialisation. Quant à celui qui a un bout de jardin, les fait pousser et veut les commercialiser, qu’il abandonne toute velléité de vouloir faire partager ces petits plaisirs gustatifs. C'est hors la loi !
Des fois que l’on deviendrait en bonne santé en mangeant des choses saines, qui ont du goût et qui sont plus intéressantes car nécessitant moins de traitements phytosanitaires, il ne faudrait pas pousser...

Et de tout cela découlent des situations aberrantes où l’on ne peut pas retrouver dans les restaurants ou sur les étals certains produits qui ne sont pas autorisés mais délicieux, mais interdits, mais délicieux, mais... La nature doit demander l’autorisation de nous donner de bonnes choses.
Au final, on a le droit de vendre et manger des poulets aux hormones, des OGM mais pas des fleurs et des concombres tordus.

Il y a des logiques que la logique ne comprend pas….



Pour 4 anticonformistes volontaires :
1 filet mignon de 600g
10 cL de crème liquide
2 verres de Montlouis blanc sec
1 bouquet de coriandre fleurie
Sel, poivre


1 - Mettre le mignon dans un plat et badigeonnez-le légèrement de beurre -rappelez-vous cet été, à la plage, les étalages de crème solaire….
2 - Mettez 1 verre d’eau + les 2 verres de vin blanc dans le fond du plat et les fleurs de coriandre.
3 - Recouvrez le plat avec une feuille d’aluminium pour éviter que le mignon ne se dessèche et mettez au four pendant 20-25 minutes à thermostat 7. Le mignon étant sensible - si, si - arrosez-le régulièrement avec la sauce.
4 - 5 minutes avant la fin de la cuisson, mettez la crème et rajoutez quelques fleurs dans le plat et découvrez. Finissez la cuisson à découvert.

Pendant ce temps préparez le risotto de gruau de blé – vous ne croyiez tout de même pas que vous alliez rester, les bras croisés, à regarder le mignon se dorer la pillule ? :
1 - Coupez un oignon très très très finement et faites le fondre avec un peu d’huile d’olive
2 - Rajoutez le gruau de blé et faites-le dorer.
3 - Recouvrez avec un mélange eau + vin blanc sec (le même que pour le mignon) et laissez cuire à feu moyen 20 min. - comme le mignon, incroyable ! tout est pensé…. Rajoutez du liquide si besoin.
4 - A la fin de la cuisson, ajoutez 10 cL de crème liquide et quelques fleurs de coriandre. Laissez réduire à feu doux.
5 - Parsemez de pecorino râpé (fromage italien à pâte cuite et au poivre entier) au moment de servir.

C'est plein de poésie en une seule bouchée, je ne vous dis rien : je vous laisse tenter et être tentés.

Et lorsque je demande à Laurent , mon caviste préféré, ce qu'il me conseillerait avec ce plat, voici ce qu'il me répond, avec une poésie non retenue :

"un petit Saumur Champigny 2006 Amatéüs Bobi par Sébastien BOBINET pour répondre à la texture souple à l'intérieur et croquante à l'extérieur du plat, il faut d'abord trouver un grand prince qui s'habille de velours.
Ensuite, que la fleur de coriandre trouve en lui l'écho délicat d'un baume d'iris frais.
Enfin, que rondeur et fondant s'adaptent au vin comme à chaque ingrédient."


C'est beau, non ? Quel poète... et il sera à l'événement suivant, avec cape, couvre-chef et tire-bouchon.


Marché Gourmand & Journée du Patrimoine

Je vous en ai déjà parlé mais j'insiste vraiment : ce week-end, sur les bords de Loire à Tours se tiendra un Marché Gourmand organisé à l'initiative de Bernard CHARRET du restaurant Les Chandelles Gourmandes et l'association Convergences Bio regroupant des gens qui défendent une agriculture et une alimentation respectant la Terre et les Hommes et dont je fais partie. Ce marché a déjà eu lieu l'année dernière et a été, pour nous qui y participions mais également pour les visiteurs, un moment absolument magique.
Vous pourrez échanger, découvrir, goûter, vous informer, rire, jouer, manger, discuter, vous étonner, tout cela dans un cadre magique au bord de la Loire au pied du Pont Wilson.
Et pour ceux qui le veulent, la Guinguette sera là pour vous faire guincher !



Si avec tout cela vous ne savez pas quoi faire ce week-end, je ne peux plus rien pour vous !
A Dimanche

3 commentaires:

Carpe Diem a dit…

Nous ici sommes des gourmands volontaires .Le problème des graines et plantes non inscrites au catalogue est un grand débat dont l'association Kokopelli, entre autre, fait les frais. Le plus triste c'est que nous perdons nos variétés anciennes qui avaient fait leurs preuves au temps où les traitements, pesticides, insecticides, etc., n'existaient pas...

tifenn a dit…

Nous, on a récupéré plein de graines de tomates noires, vertes, rayées jaunes...j'ai vu un reportage sur ces graines qu'on sauve...alors, on se dévbrouille, mais c'est difficile de sortir des sentiers battus! bonne journée!

garance a dit…

Un acte citoyen , achetez des graines et les semer dans des endroits où elles pourront se développer ...
bises a toi
oui tu peux parler de mon petit Bouquin evidement et puis vite si tu veux toujours rammasser les Olives (1er NOv)

garance

Si vous avez des problèmes pour laisser des commentaires, n'hésitez pas à utiliser directement le mail indiqué dans mon profil...