Saperlipopote déménage !

Désormais, les nouvelles recettes de Saperlipopote seront déposées ICI (cliquez et suivez-moi !)

mardi 15 avril 2008

Deumil-huître en chant-d'ail

... ou "Huîtres chaudes en mousse d'ail vert"

Le printemps est arrivé sur les marchés ! Légumes nouveaux, pousses de ..., un plein de nouveautés à mettre dans nos assiettes, et quel bonheur.

Je vous présente l'ail vert : c'est une pure merveille ! Contrairement à son grand frère l'ail (en gousse), l'ail vert n'est pas TRES fort en goût. Côté saveur, il se rapproche plus d'un mélange entre poireaux, cive et un léger goût aillé, subtil. Je l'utilise comme j'utilise des poireaux (tarte, gratin, base de sauce, potage, ...). L'avantage est de pouvoir l'utiliser cru ou cuit.


Huîtres chaudes en mousse d'ail vert

Je n'avais jamais fait d'huîtres chaudes et pas de souvenir non plus d'en avoir goûté. Mais beaucoup entendu parlé, avec des avis très divergents. Curieuse, je me suis lancée dans l'expérience.
J'ai cherché avec quoi les associer et lorsque j'ai aperçu de l'ail vert (ou ail nouveau) sur les étals du marché, l'idée m'est venue de marier les deux en pensant à l'association des saveurs (puissance végétale de l'ail, saveur iodée de l'huître) mais également les textures (le fondant, le mousseux). Et le résultat est au-delà de mes espérances : c'est magique ! De plus cela fait une bonne transition de saison : le chaud pour les restes d'hiver, le nouveau pour l'arrivée du printemps.
Pour ceux qui n'aiment pas les huîtres, je peux vous assurer que l'essai vaut le coup mais vous pouvez utilser cette recette pour des coquillages (praires, moules, amandes, Saint Jacques). Je n'ai pas essayé mais je pense qu'il n'y a pas de soucis -si vous le faites avant moi, tenez moi au courant du résultat.



Pour 12 huîtres :
12 huîtres
(cqfd...)
2 bottes d'ail vert
1 noisette de beurre
1 verre de Vouvray brut
(ou vin demi-sec)
1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
2 jaunes d'oeufs

1 - Prélevez la chair des huîtres que vous mettez à pocher 3-4 minutes dans une casserole avec l'eau des huîtres et 1/2 verre de vin de Vouvray. Réservez les coquilles. 2 - Coupez l'ail vert en tronçons de 1 cm et mettez-les à fondre dans une poêle à feu doux avec le beurre. Lorsque l'ail commence à être tendre, ajoutez 1/2 verre de Vouvray et laissez réduire. Faites en sorte qu'il reste un peu de liquide de façon à obtenir un aspect mousseuxà l'étape suivante. 3 - Mixez l'ail vert en ajoutant la crème fraîche (vitesse minimale côté mixage) et les jaunes d'oeufs. 4 - Mettez les huîtres pochées dans les coquilles - est-ce vraiment nécessaire de vous préciser de mettre une huître par coquille ? Non, je ne le fais pas alors...- et recouvrez avec la mousse d'ail vert. 5 - Mettez au four thermostat 7 pendant 15 à 20 minutes.

C'est déjà prêt ! Présentez avec de l'ail vert en petits tronçons et des graines de sésame par exemple. Et dé-gus-tez....

Pour sublimer le tout : au choix

- un Vouvray brut 2005, méthode traditionnelle de chez Vincent Carême, vigneron à Vouvray (37)
- un vin de pays du Loir-et-Cher "La Lunotte" 2006 de chez Christophe FOUCHER, vigneron à Couffy (41). Très intéressant pour son côté léger et très frais, sur des notes à la fois végétales et légèrement beurrées (type noisette).

Vous pouvez trouvez ces petites merveilles chez mon caviste fétiche Le Feu à la Cave.


TAGada, tsouin, tsouin...

Il y a longtemps, longtemps, longtemps... je fus "taguée" par une autre bloggeuse, Ana du blog Les Gourmandises d'Ana. Le temps fesant son chemin, je me trouvais fort dépouvue quand le printemps pointa son nez et me rappela que je n'avais point répondu à ce tag. Je me mis à la tâche d'y répondre et le tag nouveau est alors arrivé, sans se presser...

Tout d'abord, je vous rappelle les règles de ce jeu :
- Mettre le lien du blog qui vous tague -ça, c'est fait
- Mettre les règlements du jeu de tague sur votre blog - çà c'est en train d'être fait !
- Mentionner six choses - habitudes - tics sur vous-même
- Taguer six personnes -seulement 6 ? c'est frustrant !-, en occurrence, leur blog à la fin de votre billet en mettant leurs liens
- Aller avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées
Pour ce jeux, j'ai été taguée par Ana . Nos blogs sont nés à la même date ! D'ailleurs une petite fête s'imposera pour les anniversaires communs.... D'accord Ana ?

Maintenant 6 petites choses sur moi :

AM : je suis une fille plurielle, capable de rire et de pleurer, d'être indépendante et d'avoir besoin de soutien, de faire la fête à fond et de me poser à lire Platon, d'aimer la ville et la campagne, et plein d'autres choses encore. C'est très important pour moi : les gens ne sont pas qu'une seule chose, dans une seule case. Ne réduisons pas, c'est beau aussi la multiplicité !

STRAM : j'ai vécu 6 ans en Martinique "quoi ? mais pourquoi t'es revenue, tu es folle" entend-je souvent. Mais non : je suis saine d'esprit et de corps

GRAM : j'ai traversé l'Atlantique en voilier. Quelle belle expérience de vie et un rêve devenu réalité. Grandiose...

PIC-et-PIC : je suis indépendante dans mon travail. Beaucoup de stress(s) mais quelle liberté et quelle belle aventure... je ne la remettrai pas en cause pour tout l'or du monde (parceque si j'avais tout l'or du monde, je pourrais faire ce que je veux... et je le fais déjà !)

et COLE : j'aime voir de l'exceptionnel dans les choses du quotidien, du magnifique dans le banal, m'émerveiller de choses simples

et GRAM : je ne suis pas très fortiche en organisation, et ce n'est rien de le dire. Alors je m'adapte : je mets des jalons dans mon bazar, je balise et ça va. J'ai appris à en rire, même si c'est parfois jaune !


BOURRE et BOURRE et RATATAM, je passe la main à :

Garance des Cuisines de Garance, parceque...

Easy Kitchen, j'adore (et FOOD BOX dans la même catégorie mais je peux pas mettre tout le monde...)

Dedicacessen, chez elle des mots à la bouche il n'y a même pas un pas (qui est aussi franchi chez Feuille de Chou, mais je ne peux pas le dire)

Romain, un petit vent de douceur masculine (Loulou, Estèbe, NumNum, Olivier, Olif , les Vendredis de Bacchus pour les garçons que j'adore)

Tasca de Elvira, pour l'international (sans lutte finale...)

Patoumi, pour les petits mots persos et son point G. ...

Il y en a plus de 6 ? oui, mais chez Romain, il y en a zéro, donc ça équilibre.... et je m'y connais en équilibre (ça fait partie des choses que je ne vous ai pas dit...) ! Et puis, vous ne voudriez pas que je devienne frustrée, non ?

Antologie...

Une scène de cuisine restée dans les annales... Clic

mardi 8 avril 2008

ChoCOOLants ratés réussis

... ou "Coulants au chocolat, gingembre confit et graines de pavot pas coulants"


Ça suffit !
Qui est chargé de l'entrainement de la police militaire chinoise ?
Un organisme français : le RAID
Qui fournit l'armement de la police militaire chinoise ?
Une entreprise française : EADS
Qui équipe les systèmes de brouillage chinois des ondes tibétaines ?
Une entreprise française : Thalès
Alors voilà, j'en ai marre de toute cette mascarade des J.O. en Chine. Je ne sais pas si ça aura une incidence mais j'ai une petite idée : ne pas regarder les J.O., ne pas allumer sa télé pour regarder les retransmissions ou l'éteindre au choix, voir même en profiter pour la revendre.

La seule chose que je sais c'est que ne rien faire, c'est sûr, ça ne changera rien !
ChoCOOLants ratés réussis...
... ou "Coulants au chocolat, gingembre confit et graines de pavot pas coulants"
Un petit tour sur le site de Conticini - le site n'existe plus, sorry- m'a donné envie d'essayer son coulant au chocolat. Mais la cuisson est à la seconde près... et pas moi ! C'est quand même excellent, et c'est ce qui est bien. Je n'ai fait que 2 essais en même temps, ça me laisse de la marge et de l'avenir.



Se sont prêtés au jeu :

120 g de chocolat noir noir noir
(ma faiblesse pour Lindt n'est plus un secret...)
100 g de beurre
50 g de farine
80 g de sucre de canne
2 oeufs
50 g de gingembre confit
2 cuillères à café de graines de pavot

1 - Faites fondre au bain-marie le chocolat et le beurre - PS : préchauffez votre four thermostat 7 (200°C). Je vous le dis maintenant parceque après, ça sera trop tard et vous m'en voudrez quand je vais vous dire "mettez au four préchauffé th.7" à l'étape 5 ! 2 - Battez ensemble les oeufs et le sucre dans un saladier jusqu'à blanchiement. 3 - Ajoutez la farine tamisée tout en continuant de mélanger au fouet -c'est un test de psychomotricité ! 4 - Ajoutez le mélange chocolat et beurre fondus, le gingembre coupé en dés et les graines de pavot. 5 - Versez dans un plat beurré et mettez au four préchauffé à th.7 -vous voyez, comme je vous l'ai dit à l'étape 1, vous êtes détendus... pendant seulement 13 minutes selon Philippe CONTICINI-et là vous pouvez vous retendre, parceque 13 minutes en fonction des fours et du décalage horaires, ça ne donne pas le même résultat ! Mon four refuse de les faire coulants à 13 minutes mais veux bien à neuf. Domptez le votre !

Mes coulants n'étaient donc pas coulants au final mais bons. Alors finalement, je les ai présenté aux amis comme des gâteaux au chocolat et tout le monde à trouvé ça EXCELLENT !

mercredi 2 avril 2008

Lundi, des patates...

... ou "Gratin de rattes au chèvre frais, huile de noix et nigelle, fondue de poireaux au cumin"

Ce petit espace sans prétention en est à son cinquième mois et déjà certains lui demandent de grandir ! La remarque qui m'est faite le plus fréquemment est la suivante : "pourquoi pas plus de recettes, quasi tous les jours, pour que l'on puisse venir piocher chez toi pour faire nos repas ?".
Ça alors, quelle responsabilité !
Alors désormais, je vais lâcher la pression que je me met toute seule et faire plus simple ou pas, et livrer plus fréquemment des idées.

Au fait, n'hésitez pas à laisser vos commentaires, suggestions, numéro de compte, remarques, bonnes adresses, histoires drôles, et plein d'autres choses dans la rubrique commentaires (cliquez sur la rubrique _gourmands disent. Et vous ? (commentaires) à la fin du billet).


Lundi, des patates...
... ou "Gratin de rattes au chèvre frais, huile de noix et nigelle, fondue de poireaux au cumin"



De ces petites recettes où chaque ingrédient est une merveille en soi... alors forcément c'est simple mais extraordinaire de saveurs, de petites histoires, de textures, de couleurs.
N'oubliez pas que la famille des pommes de terre est infiniment riche de variétés aux saveurs différentes : rattes, bintge, charlotte, roseval, vitellote, Belle de Fontenay, de Noirmoutier...

Un détail important pour moi : l'huile de noix m'a été donnée par ma grand-mère. Elle a été faite avec des noix de son noyer, alors imaginez la valeur affective ajoutée qu'elle peut avoir ! Et le goût, incroyable, puissant, ample, long en bouche. Je m'arrête sinon je vous en écris un roman !




Des petites rattes du Touquet
(5 à 8 en fonction de plein de choses...)
Un fromage de chèvre frais
Des graines de nigelle
Huile de noix
Des poireaux
(pas trop gros et tendres, tendres, tendres, ...)
Du cumin


1- Coupez les poireaux (blanc et vert) en fins tronçons. 2- Mettre un peu d'huile de noix dans le fond des la poêle sur feu doux. 3 - Faites fondre les poireaux à feu doux, moyen maximum. Ajoutez éventuellement un peu d'eau au fond de la poêle après 10 min de cuisson. 4 - A 5 minutes de la fin de la cuisson, ajoutez une cuillère à café de graines de cumin - il faut que cela reste subtil... - et tenez au chaud à fau doux.
5 - Vous avez fait cuire les petites rattes à la vapeur ou à l'eau - et peut être même en avez-vous fait cuire la veille pour les manger avec des fromages variés et une pointe de beurre frais ou avec du saté ou un pesto de persil , et vous en avez réservé pour le gratin du lendemain...- Epluchez-les. 6 - Coupez-les en rondelles dans un plat allant au four, arrosez les d'un filet d'huile de noix et mélangez afin de les enrober. 7 - Couper de fines tranches de chèvre frais que vous disposez sur les pommes de terre, en écailles. 8 - Ajoutez des graines de nigelle et hop ! au four, thermostat 7-8, durant un quart d'heure - vingt minutes.

En tout et pour tout, cela vous prend 30 minutes grand maximum (je l'ai fait un midi en semaine, alors...), donc pas d'excuse de temps...
Avec ça, une petite entrée de sardines de Belle-Ile au poivre vert et toasts, et une compote tiède de pommes clochardes à la vanille en dessert, et le menu est complet.

Bonne régalade !
Si vous avez des problèmes pour laisser des commentaires, n'hésitez pas à utiliser directement le mail indiqué dans mon profil...