Saperlipopote déménage !

Désormais, les nouvelles recettes de Saperlipopote seront déposées ICI (cliquez et suivez-moi !)

mardi 29 juillet 2008

La Loire en mongolfière...

... ou "Courgettes rondes farcies au mulet de Loire"

Avant-propos...
Je ne parle pas souvent de choses personnelles mais je vais vous livrer une info sur ma profession : je suis diététicienne diplômée d’Etat depuis 11 ans et indépendante depuis 2 ans.
Pourquoi ne l’ai-je pas signalé avant ? Parce que mon métier est souvent associé à des notions de restriction, d’interdits, de privation -et il ne faut pas se voiler la face, cette pratique existe chez les diététiciennes. Hors ma pratique de la diététique est loin de ces clichés, voire à l’opposé.

Ce blog est le reflet de ma façon d’aborder mon travail : donner envie de goûter, savourer, déguster, découvrir, cuisiner, se faire plaisir mais également de montrer une autre approche de la diététique, de l’alimentation en règle générale comme je le fais tous les jours dans mon cabinet. Pas de régime avec moi, pas d’interdits, mais de l’écoute, des conseils pratiques personnalisés voire de la pratique directement (je fais des consultations à domicile et donc de la cuisine), des recettes, le calendrier des marchés locaux, des adresses de restaurants, de producteurs, d’associations, etc… Je fais partie de l'association Convergences Bio dont je vous reparlerai très bientôt et dont le lien se trouve dans la rubrique "Producteurs de Bien Être" ci-contre.

Personnellement et professionnellement je ne conçois pas l’alimentation sans plaisir, partage, cuisine, variété, saveurs, sensorialité et bien d’autres choses encore. C’est ce que j’espère vous faire partager.

Alors : bon appétit !

La Loire en mongolfière...
... ou "Courgettes rondes farcies au mulet de Loire"
J’ai la chance d’habiter une région où coule la Loire -guettez la rediffusion du numéro de l'émission Des Racines et Des Ailes consacrée au val de Loire qui doit être rediffusée cet été- qui nous fournit des poissons absolument délicieux. Le mulet est un poisson d’eau douce mais aussi de mer à la chair ferme et très goûteuse. Un petit plus : ce poisson a sur le haut du « dos » une fine couche de graisse, tout le long de l’arête dorsale, qui lui donne toute sa particularité. Et pour en avoir le meilleur, il faut faire cuire le mulet au four le dos en l’air, pour que la fine couche de graisse fonde et enveloppe délicatement la chair du poisson, en révélant ainsi toute sa saveur… Vous en avez l’eau à la bouche ? Normal !
Bien entendu, choisissez le poisson qui vous fera plaisir pour faire cette recette, de préférence un qui vit près de chez vous…
La sarriette est une herbe aromatique de la même famille que le thym auquel elle ressemble et a un goût poivré qui relève bien cette recette.


Dans mes filets :
1 mulet de Loire de 1kg environ
10 courgettes rondes moyennes
5 échalotes
2 verres de vin blanc sec
(ici, Vouvray, proximité oblige)
4 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
Sarriette fraîche

1- Faites cuire le mulet au four à thermostat 7 pendant 20 minutes – ne l’éteignez pas, il vous servira après…- puis émiettez la chair. 2 – Evidez les courgettes et gardez la chair que vous découpez en petits dés. 3 – Dans une poêle, faites fondre les échalotes avec la moitié de la chair des courgettes. 4 - Ajoutez la chair du poisson émiettée puis le vin blanc. 5 – Laissez le vin s’évaporer avant de rajouter la crème fraîche. Faites réduire légèrement à feu doux. 6 – Hors du feu, ajoutez la sarriette. 7- Remplissez les courgettes évidées puis faites cuire au four pendant une vingtaine de minutes.

Il ne faut pas que les courgettes soient trop cuites pour garder une texture croquante et fondante à la fois. Je les ai servies avec un risotto à l’encre de seiche, un vrai délice !

Sans photo...

Une petite recette de courgettes dont je n'ai pas la photo... :

Salade tiède de courgettes au chèvre et basilic thaï

1 - Faites cuire une grosse courgette que vous avez évidé -comme si vous fesiez des courgettes farcies- au four avec un filet d'huile d'olive. Il faut qu'elle se déssèche un peu et qu'elle grille légèrement. 2 - Laissez-la refroidir un peu puis découpez-la en gros cubes. 3 - Faites des copeaux de fromage de chèvre très sec, comme vous le feriez avec du parmesan. 4 - Assaisonnez avec une vinaigrette au vinaigre balsamique, de la maniguette moulue (appelée aussi graine de paradis, saveur poivrée) et des feuilles de basilic thaï fraîchement ciselées

Un bonheur : le croquant fondant et la douceur de la courgette en opposition à la puissance et au sec du chèvre, le tout enveloppé par l'aromatique légèrement fruité du basilic thaï que vient renforcer le balsamique. Pfffffffff.............

Si vous avez des problèmes pour laisser des commentaires, n'hésitez pas à utiliser directement le mail indiqué dans mon profil...