Saperlipopote déménage !

Désormais, les nouvelles recettes de Saperlipopote seront déposées ICI (cliquez et suivez-moi !)

lundi 19 décembre 2011

Restes de voyages...

...ou "Poulet au curcuma, citron et gingembre confits"

Un peu de chaleur...

Ma façon de cuisiner est un mélange entre ce dont j'ai hérité, de mes parents, de mes grands-parents, de ma famille au sens large, ce que j'ai découvert au cours de mon petit bonhomme de chemin et mon intérêt ancien pour tout ce qui touche de près ou de loin à la cuisine (aliments, culture, socio, histoire, psycho, technique,...). Je prends toutes ces sources, je mélange les idées dans ma boîte cranienne, je secoue et... abracadabra !

Lorsque je voyage, un des monuments que je préfère visiter est celui de la culture culinaire locale. J'ai entre autre habité durant 6 ans aux Antilles, en Martinique plus précisément, Madinina, l'île aux fleurs. La culture culinaire créole est ancrée historiquement -du fait de l'esclavage entre autre- dans un mélange de cultures culinaires indiennes, asiatiques, africaines, orientales, européennes... Un vrai mezze ! Par exemple le colombo -mélange d'épices servant à la confection du plat du même nom- est tout simplement un curry indien modifié selon les épices qui poussent aux Antilles. On y trouve par exemple du bois d'Inde graine (ou piment Jamaïque) qui provient d'un arbustre (le bois d'Inde) dont on utilise les feuilles et les graines en cuisine.
C'est passionant de comprendre comment les choses se sont mises en place à travers l'histoire, je pourrais vous en parler pendant des heures !
Le fait d'avoir été imprégnée durant 6 ans de cette culture a renforcé mon goût des mélanges et des métissages des saveurs tout en utilisant des produits locaux. Et dans mes recettes il y a souvent des histoires mélées comme on dit au soleil de Madinina...
C'est exactement le cas de celle qui suit : le fameux poulet du dimanche très historique en France avec des souvenirs de repas de famille mélangé à des saveurs d'Orient, du Maroc que j'ai adoré et dont il me reste encore tant à découvrir.

Restes de Voyages...



Ils embarquent avec vous :

400 g de chair de poulet
(ou de poulet émincé)
1 gousse d’ail
1 oignon moyen
3 cuillères à café de curcuma en poudre
1 citron confit
1 doigt de gingembre confit
(environ 4 cm)
1 cuillère à café d’huile de tournesol
Le jus d’un citron jaune


1 - Emiettez la chair de poulet
–pour ceux et celles qui ne supportent pas de « tripoter », malaxer les aliments avec les mains, oubliez tout de suite cette étape et passez à la deuxième étape…
2 - Dans la poêle à feu doux, mélangez le curcuma avec l’huile puis faites fondre les oignons coupés hachés finement.
3 - Ajoutez l’ail écrasé et la chair de poulet –et comment ils font ceux qui ont sauté la première étape ?!!...
4 - Découpez le citron confit et le gingembre confit en tout petit cubes et ajoutez-les à la préparation et laissez fondre durant 15 minutes environ.
5 - A 5 minutes de la fin de la cuisson, ajoutez le jus de citron.
Servez par exemple avec du boulghour ou des petites rattes cuites en robe des champs, c’est divin ! Vous pouvez aussi emmailloter cette préparation dans des tortillas ou chapatis façon wraps –de qui, de quoi ?
D’une façon ou d’une autre, régalez-vous !

jeudi 1 décembre 2011

Cycle d'Ateliers "Des Sens à Soi"

Je souhaite vous présenter un projet qui me tient vraiment à cœur :  

Des Sens à Soi

Il s'agit d'un cycle d'ateliers conçu et animé avec 3 autres collègues qui sera mis en place de novembre 2011 à juillet 2012.

Ce projet propose une démarche alternative aux personnes rencontrant une problématique liée au poids, quelle qu'elle soit, dans une dynamique globale et humaine.
Ces ateliers sont au nombre de 7 dans l'année, animés par 4 praticiennes/formatrices

- Aline DUCLOS, praticienne en shiatsu
- Isabelle GARCIA, praticienne en sophro
- Véronique SEFFARI, comédienne



Nous étions invitées sur le plateau de l'émission "Tout sur un plateau" à TV Tours le mardi 18 octobre afin d'expliquer brièvement notre projet. La vidéo est visible ICI (sélectionnez l'émission de 18/10, 1e partie)

Pour plus d'infos, venez nous rencontrer lors d'un après-midi de présentation des Ateliers le

 samedi 22 octobre 2011 

 de 15h à 17h 

au Cabinet Holistos au 196 avenue Grammont 37000 Tours. 

N'hésitez pas à faire circuler cette information dans votre entourage.

Vous pouvez télécharger la plaquette de présentation (en mode PDF) où vous trouverez toutes les informations concernant les ateliers et modalités d'inscription. Cliquez ICI.

jeudi 3 novembre 2011

Des Sens à Soi sur Béton !

Oui, alors pour ceux qui ne sont pas tourangeaux, Radio Béton est une radio mythique tourangelle, fer de lance des radios libres et bien connue de toutes et tous. Elle fait partie du patrimoine local. Tellement connue que lorsque vos tapez "béton" dans le moteur de recherche, elle apparaît comme 3e référencement dans la page. La classe, vraiment.

Et nous étions invitées à venir y présenter notre projet "Des Sens à Soi" en ce beau samedi 22 octobre. Nous avons passé un chouette moment et nous avions surtout du temps pour présenter notre projet, un vrai luxe médiatique !

Merci pour tout à l'équipe de Béton

Vous pouvez écouter l'émission en intégrale ICI tout en préparant vos bons petits plats

mardi 1 novembre 2011

EuroGusto

Dans la précipitation de l'agenda du moment, j'ai oublié de vous dire qu'il y avait EuroGusto et que j'y serai ce week-end. C'est au Parc des Expos de Rochepinard. Cliquez ICI pour avoir toutes les infos.

Venez y faire un tours pour découvrir des trésors fournis par la Terre et transformés par des femmes et des hommes.
J'ai déjà découvert de magnifiques choses : du gras de porc italien parfumé au herbes incroyablissime, des gelées de plantes aromatiques divines, du pompia (variété d'agrume) de Sardaigne confit et en liqueur magiques et encore plein d'autres.

Vous pouvez vous restaurer sur place le midi et le soir. La restauration est assurée par mon ami Bernard Charret et son équipe des Chandelles Gourmandes (sauf samedi midi où les Bretons prennent le relais). J'y ai mangé hier soir : c'est juste très très bon. Et le tout pour seulement 25€ !

Concernant les Ateliers de Saperlipopote, ils auront lieu à 11h30 pour la dégustation et 16h-17h samedi et 17h-18h dimanche pour la cuisine.

You're welcome !!!!!

Bon je vous laisse car il faut que j'y aille. On se voit ce week-end sur le salon.

mardi 13 septembre 2011

Saperlipopote à Courteline !

Cette fois-ci, c'est la bonne. Les petits ont repris le chemin des écoliers et les grands respirent ou se rongent les ongles, au choix.

Une question reste en suspend : qu'allez vous faire de vos chérubins le mercredi ? Je vous le demande ma bonne dame !



Alors j'ai une solution pour vous : inscrivez-les aux
Ateliers de Cuisine Créative que j'animerai  le mercredi matin de 10h30 à 12h00 à Courteline, pour les enfants de 5 à 12 ans.

Mignons comme ils sont, ils vous rapporteront leurs œuvres culinaires que vous dégusterez ensemble -si vous êtes sages les parents-, vous libérant ainsi d'une partie de la préparation du repas. Elle est pas belle la vie ?
Plus sérieusement -quoique- l'idée des Ateliers est de travailler autour des produits de saison et de leur donner envie de cuisiner et de créer. En toute simplicité mais avec la dose de folie suffisante pour les rendre uniques.
Un blog cahier de cuisine a été créé spécialement pour l'occasion sur lequel vous pourrez retrouver toutes les recettes réalisées : Saperlipopote à Courteline !

Pour les renseignements et les inscriptions, cela se fait directement auprès du centre socioculturel de Courteline (02 47 76 02 67).

mardi 2 août 2011

éloge de la folie...

... ou "Poivrons violets complètement givrés aux fraises... rouges"

Folie ordinaire...

Il n'y a rien d'impossible outre ce que l'on s'empêche.
Ne pas nous couper de nos rêves, de nos envies, de nos folies,
Petites et grandes
Ne pas écouter ceux qui disent "tu n'y arriveras pas", y compris nous,
Surtout nous d'ailleurs
Ne pas avoir peur de souffrir de faire et se planter
Ne pas se planter en souffrant de ne pas faire
Ecouter cette petite voix que nous taisons trop souvent
Y aller, se jeter dans le vide mais le sien et le remplir
Remplir cette page blanche de tout ce qui nous reste à vivre
Ne lâchons rien
Sauf nos peurs


Poivrons violets complètement givrés aux fraises... rouges
Ne me demandez pas d'où me vient cette recette, je n'en sais rien moi-même ! Je sais juste que ça vient quand je m'applique à faire les lignes précédentes...



4 petits poivrons violets
(ou rouges je vous expliquerai pourquoi à la fin...)
Nina Simone
(et plus précisément cette chanson à propos...)
Miel
Huile de tournesol
(mais de la vraie...)
250g de fraises
(plus c'est péché et c'est bon !)
Feuilles de basilic thaï
(en même temps, vous prenez celui qui vous plaît, pourpre c'est classe aussi)
Maniguette
(= graines de paradis = aussi poivre pour ceux qui n'en ont pas)

1 - Dans un bol, mélanger miel et huile - plus de miel que d'huile mais moins que de fraises. Vous suivez ?- et maniguette
2 - Découper le haut des poivrons en gardant le chapeau puis enlever les graines et les parties blanches -pas trouvé de nom plus scientifique que celui-ci.
3 - Badigeonner généreusement au pinceau -ou manuellement- l'extérieur et l'intérieur des poivrons. Déposer les poivrons, corps et chapeaux, peau au ciel sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque.
4 - Faire cuire au four durant 25 minutes à thermostat 6 -vous aurez bien entendu penser à préchauffer votre four auparavant...-. N'hésitez pas à jouer du badigeon durant la cuisson et en remettre une couche -de miel, huile, maniguette. Vous pouvez aussi continuer à écouter Nina Simone encore et encore.
5 - Dans un saladier, découper les fraises en petits cubes, émincer le basilic, ajouter du mélange miel+huile+maniguette -point trop n'en faut mais tout de même
6 - Vous vous dites -peut être- qu'il est plus judicieux de faire l'étape 6 avant la 1 et vous n'avez pas tord. En même temps, tout dépend de savoir si vous voulez que vos poivrons soient tièdes ou froids. Quoi qu'il en soit, c'est mieux avant, j'avoue.
7 - Farcir les poivrons avec les fraises et décorer joliment l'assiette avant d'épater vos amis.

Petite déception : les poivrons violets perdent quasi totalement leur belle couleur à la cuisson. Mais c'est pas grave !
Si vous écoutez toujours Nina Simone en dégustant, c'est que vous n'avez pas peur des émotions fortes...


Hommage...

Merci à ma famille,
Celle de sang et celle de cœur,
A ceux qui sont partis trop tôt mais toujours là, quelque part,
A ceux qui ne veulent plus être là parce que je suis moi,
A ceux qui sont là contre vents et marées.

lundi 11 avril 2011

Week End Vert





Ce week-end du 16 et 17 avril, je serai sur le Salon du 

Week-End vert de Joué-les-Tours 

en compagnie de Pauline de Biolinet. On y cuisinera plein de bonnes choses, ensemble, pour montrer que simplicité et originalité peuvent se combiner. Un moment agréable dans le parc de la Rabière sous un soleil qui annonce sa présence comme chaque année, venez vous balader au gré des allées et faire votre marché de bonnes idées, de saveurs, d'aventure, de découverte.
Et n'hésitez pas à venir nous voir pour mettre la main à la pâte, déguster, discuter, échanger, découvrir, être étonné, bousculer vos papilles et tout vos sens.

Vous pouvez consulter le programme complet sur le site de la ville de Joué-les-Tours.
Et voir le résumé de l'édition 2010 ICI.
Alors on se voit ce Week-End à Joué-les-Tours ?

mercredi 30 mars 2011

Cuisine et Art Graphique

Info en avant-première

ouaahh, trop la chance !
Si vous ne savez pas quoi faire de vos enfants durant la deuxième semaine des vacances de Pâques -ben oui, la première vous avez réussi à les caser chez les grands-parents sous prétexte de transmission de culture transgénérationnelle- et que vous êtes en train d'hésiter entre les vendre ou les coller devant la PlayStation -oui je sais c'est has been, c'est la Wii maintenant, c'est bon...-, voici une autre alternative intéressante et beaucoup moins culpabilisante.

Je proposerai avec Anhcé de Gribouille et Cie, un stage Cuisine et Arts Graphiques pour les enfants de 5 à 9 ans (éventuellement jusqu'à 12 ans...) dans le cadre du Centre Culturel de Courteline la 2e semaine de Pâques (du 26 au 29/04).

Le thème ? "Expressions et Métamorphoses". Tadaaaaa..... !!! Tout un programme
Les inscriptions se font directement auprès du Centre Courteline.

Comme vous aurez agit en temps que parents responsables et soucieux du développement psycho-moteur harmonieux de votre enfant, nous vous récompenserons en vous invitant à déguster  le vendredi après-midi un buffet préparé par vos chers bambins avec l'aide de nos quatre mains et quelques idées, afin de clôturer cette semaine en beauté.

Vous pouvez ICI voir un aperçu d'opus précédents...

dimanche 13 mars 2011

Carnaval Rochecorbon 2011

Ce samedi 19 mars, the place to be se trouvera être à Rochecorbon pour suivre le Carnaval édition 2011.

Le départ se fera de la mairie à 14h. Déambulation dans les rues de Rochecorbon avant de brûler Brimbault, le bonhomme Carnaval -local, s'il vous plaît- suivi des festivités sous le chapiteau.

Venez délirer avec nous et crier au loup tant et plus !



Cadeau bonus : un Atelier de Cuisine créative sera offert à la première personne qui reconnaîtra Saperlipopote dans le cortège (preuve photographique à l'appui bien entendu)

Un seul indice : tout est bon....

samedi 26 février 2011

Vivement l'école !

... ou "Chocos sablés maison"

Les vacances battent leur plein pour certains et pendant ce temps là, mes souvenirs prennent le chemin de l'école buissonnière...
Je me rappelle le retour de l'école et le goûter, à la maison mais aussi parfois chez des ami(e)s.
Il y eu, bien sûr, du chocolat, ma préférence allant vers le Lindt au lait qui fondait littéralement sous mais surtout sur la langue. On mettait un carré dans la bouche et on attendait qu'il fonde. Ce qui durait quelques exquises minutes...
Je me souviens qu'il y avait aussi les "croque chocolat express" que l'on avait imaginé avec mon frère : on prenait 2 tranches de pain de mie complet et on cassait des morceaux de chocolat noir que l'on mettait au milieu. Empapilloté dans de l'alu, on mettait ce croque à cuire... dans le grille-pain !! Il fallait une certaine maîtrise du temps pour la cuisson, ni trop, ni trop peu... et que les parents ne soient pas là !
J'avais tout de même un faible pour le salé et le goûter ultime se passait chez la grand-mère de ma copine Stéphanie qui habitait entre l'école et chez moi. On se préparait des tartines de pain de campagne, du gros pain, avec des rillettes maison que faisait sa grand-mère... Et ça, c'était le paradis pour moi !
Je me souviens aussi de tartines de beurre salé maison fait par une grand-mère qui habitait juste à côté de chez nous, je devais avoir 6 ou 7 ans. Il y avait une grande maison avec une grande cours pleine de fleurs, des œillets des poètes entre autres. Elle habitait dans la maison de l'autre côté de la cours. Des tartines de gros pain, vous savez, le pain campagnard. Et les grains de sel qui croquaitent et explosaient en bouche. Incroyables souvenirs...
J'étais déjà naturellement attirée par les produits faits maison et locaux !

Mais la star des goûters à cette époque -oui, je sais, ça fait un peu too much, mais c'était il y a + de 20 ans tout de même ! , c'étaient les "chocos", LE gâteau du goûter ! 
Il y avait 2 camps : les défenseurs des chocos ronds et ceux des chocos carrés -je ne citerai pas de marque mais tout le monde a deviné que c'était la bataille entre un goûter princier et un casse-croûte tout simple. Je n'étais pas super fan mais à choisir je préférais le choco carré, le premier "choco", l'origine du choco. Le prince avec ses collants moulants pouvait aller se rhabiller....
Avec la recette qui suit, je suis devenue addict. Je vous aurais prévenu...

Dites, et vous, c'était quoi votre goûter préf' ?

Chocos sablés maison


Ramage :
140g de farine (type 80)
40g de sucre roue 
ou vergeoise, pas mal aussi
1 pincée de gros sel
ou fleur de sel
60g de beurre froid
1 gros oeuf
ou 2 petits ou 1/2 d'autruche...
1 pointe de vanille
ou 1 trait de vanille liquide

Fourrage :
200g de chocolat noir
du très bon
60 mL de crème fraîche

10 - Mélanger la farine, le sucre, le sel
9- Ajouter l'œuf et pétrir
8 - Ajouter le beurre coupé en petit morceaux et pétrir
7 - Ajouter la vanille et... pétrir
6 - Et un petit tour au frigo pour la rafermir
5 - Faire fondre le chocolat au bain marie
4 - Hors du feu, ajouter la crème et mélanger
3 - étaler la pâte assez fine et découper des cercles
2 - Mettre au four therm 5-6 (170°C) durant 10 minutes -au moins jusqu'à ce qu'il soient légèrement dorés sur les bords
1 - Déposer une cuillère de chocolat sur un sablé et recouvrir avec un autre sablé, façon casse-croûte -dis moi pas que c'est pas vrai ! c'est donc pour ça que ça s'appelait le casse-croûte du goûter ?! Dingue !!
0 - à partir de cet instant, je décline toute responsabilité quand à votre comportement face à ces délicieux chocos maison...


Un peu d'Histoire...

jeudi 10 février 2011

Salon du Développement Durable

Je serai présente sur le Salon du Développement Durable qui a lieu ce week-end à Saint Avertin pour vous proposer 2 Ateliers :

Samedi 12 :
"Autour de l'apéritif"
pour épater vos amis le samedi soir
Dimanche 13 :
"Soupes"
pour vous en faire voir de toutes les couleurs

Les Ateliers auront lieu de 16h à 18h et sont gratuits. Il suffira de vous inscrire sur place.
Pour vous mettre l'eau à la bouche... :
gnocch'apéro au pesto d'épinards, panais cotta, chips développement durable...

Le programme complet est ICI.
Alors, à ce week-end ?

mardi 8 février 2011

Variations hivernales en blanc et vert

... ou "Tatin d'endives au Sainte Maure et caramel balsamique", 
"Lasagnes de chou vert au haddock et cumin" 
et "Tiramisu tourangeau miellé et poivré aux kiwis"
et Bonus !

Depuis 2 ans déjà, je propose en collaboration avec Pauline de Biolinet des Ateliers cuisine au sein de la Maison de l'Environnement de Joué-les-Tours. Cette année les Ateliers que l'on propose ont pour thèmes les couleurs. Après le orange au mois de novembre, le blanc et le vert étaient à l'honneur le 21 janvier dernier. Et voici ce que nous avons cuisiné...

Tatin d'endives au Sainte Maure et son caramel balsamique

L'idée était de remanier le fameux "fromage-salade" sous une autre forme. On retrouve alors la salade et le fromage en tarte, et le vinaigre est utilisé pour faire un caramel balsamique qui accompagne la tatin.



Pour 6 personnes :
10 endives moyennes
30 g de beurre
(vous pouvez remplacer par 1 cuillère à soupe d'huile)
1cuillère à soupe rase de sucre
2 cuillères à soupe de miel liquide
Sainte Maure (fromage de chèvre)
Pâte :
300g de farine type 80
100g de beurre
de l'eau
Caramel balsamique :
200mL de vinaigre balsamique
3 cuillères à soupe de sucre

1 - Commencer par le caramel balsamique : mélanger le vinaigre balsamique et le sucre dans une casserole et faites réduire à feu moyen. Attention : il ne faut pas que le caramel soit dur !
2 - Préparer la pâte en mélangeant la farine et le beurre. Lier avec l'eau. Laisser reposer
3 - Enlever les feuilles abîmées des endives et les couper en 2 dans le sens de la longueur.
4 - Dans une poêle faites caraméliser le sucre et le miel. Ajouter le beurre.
5 - Déposer les endives face plate dans la poêle sur le caramel et laisser cuire (couvrir 5 minutes puis découvrir afin que le jus des endives réduise)
6 - Dans un moule à manquer, déposer le miel sur le fond en répartissant dans tout le plat.
7 - Déposer les endives, toujours face plate au fond, dans le plat.
8 - Recouvrir avec les rondelles de Sainte Maure.
9 - Étaler la pâte et la déposer sur les endives + fromage.
10 - Mettre au four durant 25 à 30 minutes, thermostat 7 (210°C)
11 - Servir accompagnée du caramel balsamique.


Lasagnes de chou vert au haddock et cumin
Ou comment faire manger du chou à tout le monde : enfants, perturbés du tube digestif, détestateurs professionnels des légumes VERTS, adolescents et tous les autres. Testées sur un panel de dégustateurs non acquis à la cause : ils ont tous viré leur cuti et cherchent désormais à adhérer à un club des adorateurs des "trucs verts".
Le cumin  a un double avantage : associé au chou, c'est très bon -enfin, je trouve cela très bon ! - mais il va aussi aider à la digestion -qui peut-être difficile pour certains, je vous passe les détails...Je vous conseille le cumin en graines qui aura plus de goût.
L'association du chou et du haddock fait partie des contrastes terre/mer que j'affectionne particulièrement.



Pour 6 personnes :
1 petit chou (les feuilles les plus vertes)
1 L de lait
50g de beurre
4 cuillères à soupe de farine
400g de haddock
1/2 cuillère à café de graines de cumin

1 - Enlever la partie dure des feuilles de chou (= côte) et les couper en 2 dans la longueur.
2 - Blanchir les feuilles de chou (= plonger les feuilles dans une casserole d'eau bouillante durant environ 3-4 minutes)
3 - Préparer une béchamel épaisse : faire fondre le beurre dans une casserole. En dehors du feu, ajouter la farine et mélanger avec une fouet. Ajouter ensuite le lait progressivement en mélangeant constamment sur feu moyen. Ajouter les graines de cumin. Laisser épaissir, en continuant de mélanger avec le fouet.
4 - Découper le haddock en petits morceaux - je vous épargnerais toute blague foireuse faisant un lien avec Tintin et le Capitaine...
5 - Dans un plat, déposer une couche de feuilles de chou au fond. Recouvrir avec une couche de béchamel puis parsemer la moitié du haddock sur celle-ci -pour ceux qui restent scotchés sur les blagues Tintin + Capitaine, lâchez l'affaire !
6 - Et on recommence pour une deuxième couche. On fini avec une couche de feuilles de chou et un peu de béchamel dessus.
7 - Et le tout va se mettre au chaud dans le four à thermostat 7 (210°C) durant 30 minutes environ.


Tiramisu tourangeau miellé et poivré aux kiwis
Pourquoi tourangeau ? Tout simplement parce que la mascarpone a été remplacée par de la faisselle (vache ou chèvre à votre goût) mélangée à de la crème fraîche. Et sincèrement, je trouve que cette base est meilleure que la crème avec la mascarpone car plus aromatique et avec une petite touche acidulée.
L'idée du poivre : j'ai toujours trouvé que le kiwi était "piquant" sur la langue. Alors j'ai accentué ce côté piquant mais en y ajoutant une pointe aromatique dans la crème : j'ai utilisé de la maniguette, appelé aussi graine du paradis.
La meringue : voici une de mes bêtes noires, peut être parce qu'à la base je ne suis pas fan des meringues que je trouve beaucoup trop sucrées pour mon goût, hypersensible que je suis à cette saveur. Donc, malgré tout, j'essaie, ré-essaie, persévère. Mais le meilleur résultat que j'ai obtenu, ce sont des meringues moelleuses - que j'aime bien, tiens, tiens... - mais jamais des meringues dures. Donc j'avoue que celle utilisée dans la recette vient de chez le boulanger. Oui mais pas n'importe lequel : le plus connu à Tours pour ses meringues gigantissimes, rue Bernard Palissy, une institution turone -nom des habitants de Tours - pour les fans de meringue.
Le miel utilisé ici se devait d'être clair (acacia) pour coller au thème mais vous pouvez utiliser celui que vous voulez, en sachant qu'un miel liquide est plus facile à mélanger. Moi, j'dis ça, j'dis rien... Pour le côté sucré : ajustez à votre goût, nos sensibilités sont différentes.



Pour 12 personnes :
5 oeufs
1 faisselle de 500g
150g de crème fraîche (pot moyen)
2 cuillères à soupe de miel
1 cuillère à soupe de sucre
1 meringue
12 kiwis
1 cuillère à café de maniguette

1- La veille, mettre la faisselle à égoutter pour qu'elle perde le maximum d'eau.
2- Séparer le blanc des jaunes.
3 - Dans un saladier, faites blanchir les jaunes avec le miel et le sucre.
4 - Ajouter la faisselle et la crème fraîche et mélanger énergiquement afin d'obtenir une crème homogène.
5 - Monter les blancs d'œuf en neige - pour cela 2 solutions s'offrent à vous: 1) vous êtes courageu(x)se, musclé(e) et refusez d'utiliser de l'énergie nucléaire pour monter vos, donc vous utilisez un batteur manuel. 2) si rien de tout ça, un batteur nucléaire, euh, électrique, ça marche aussi
6 - Ajouter délicatement les blancs en neige à la préparation faisselle-jaune-crème.
7 - Ajouter la maniguette pilée ou moulue - là il n'y a que 2 solutions manuelles : pilon ou moulin à poivre. Et hop des économies sur le budget musculation.
8 - Eplucher et couper les kiwis en dés. 
9 - Dresser les tiramisu dans des contenants individuels transparents - verres, verrines, coupe à glace, verre à pied, aquarium, ... On commence par une couche de kiwi que l'on recouvre de crème puis d'éclats de meringue. Et on recommence une deuxième fois. Et une troisième s'il y a de quoi et que le contenant est assez haut. Et une quatr... Bref, vous aurez compris.

Contre toute attente, un goût évoquant le citron vert est présent à la dégustation. Étonnement général !

Bonus...

Ayant testé la recette auparavant  la maison, j'avais un reste d'appareil (faisselle + crème + oeufs).
Ô mais dis donc, qu'est-ce que je vais bien pouvoir en faire ?
Et paf, une tarte façon cheese cake qui a fait son petit effet.



jeudi 13 janvier 2011

Des confitures dans le jardin...

... ou "Confiture de Tomates vertes et Fraises confites" et "Confiture de Tomates pas toutes vertes et Piment d'Espelette"

Meilleurs Voeux 2011

Je vous souhaite une année 2011 toute en saveurs et bonheurs de partager de bonnes choses avec ceux que vous aimez.


Ceci étant dit...
Des confitures dans le jardin...




Petite recette pour prendre de l'avance pour l'hiver 2011 ou comment avouer à demis-mots que je suis en retard pour vous la livrer à temps pour 2010...

Cette année, j'ai eu plus de tomates vertes que de tomates rouges mais globalement plus de tomates que l'année dernière - on dirait presque l'intitulé d'une équation à deux inconnues...
Comme les tomates vertes c'est aussi bon que les tartes au concombre -je me ferai un plaisir de raconter la blague à ceux qui ne la connaissent pas et la réclament...-, j'en ai fait des confitures. De quoi préparer mon hibernation saison 2010-2011 qui est plutôt bien entamée -avec une grippe pour commencer 2011, ça aide !
 Moi qui ne suis pas trop sucré, je mets beaucoup moins de sucre que la proportion habituellement recommandée (50% fruits / 50% sucre). Donc si vous préférez plus sucré, libre à vous d'ajuster les quantités.
Ce qui est important surtout, ce sont les idées d'associations plus que les quantités.

Pourquoi ces associations ?

Tomates pas toutes vertes et piment d'Espelette : je voulais tester le mélange de tomates bien vertes avec d'autres qui avaient un peu mûri en confiture. Et le piment d'Espelette parce que je suis fan inconditionnelle -voir ici et ici- et pour amener du soleil dans l'hiver -ça en jette, non  ? et parce que ce sont un peu les couleur du Pays Basque. 
Tomates vertes et fraises confites : j'ai goûté une salade de tomates aux fraises cet été et avais trouvé le mélange particulièrement intéressant. Donc j'ai recyclé cette idée. Comme les fraises se font rares en décembre, les fraises confites de mon ami Jérôme DESBOIS (marchés Velpeau, Coty et Saint Paul) s'imposaient. De plus le contraste des couleurs était intéressant.

Est-il vraiment besoin que je précise les ingrédients ? Aller, c'est bien parce que c'est vous...

Confiture Tomates pas toutes vertes et Piment d'Espelette
des tomates pas toutes vertes (1kg)
piment d'Espelette séché (tout dépend de votre résistance... attention :le feu du piment augment après cuisson)

Confiture Tomates vertes et Fraises confites
des tomates vertes (1kg)
des fraises confites (200g)
sucre (attention : les fraises confites sont sucrées...)
Si vous avez des problèmes pour laisser des commentaires, n'hésitez pas à utiliser directement le mail indiqué dans mon profil...